Archives pour la catégorie Mes rencontres

J’attache un grand intérêt à aller à la rencontre des habitants. Voici quelques photos de mes déplacements

Les raisons de mon départ du Palais Bourbon, mes conseils pour l’avenir.

Voici l’appel qui sera distribué dans les villes de la circonscription.

N’hésitez pas à le partager. jean-jacques-candelier_alain-bruneel_2017jean-jacques-candelier_alain-bruneel_2017-2

Publicités

Les buralistes frontaliers en danger

J’ai interpellé le Secrétaire d’Etat au Budget et le Ministre de l’Économie et des Finances sur l’insuffisance des mesures du récent protocole d’accord signé avec la Confédération nationale des buralistes notamment vis-à-vis des buralistes frontaliers.

Dans le Nord, les buralistes frontaliers avec la Belgique sont au bord du gouffre. Depuis 2003, pas moins de 662 débitants de tabac ont fermé leurs portes dans la région. La seule solution qui pourrait à long terme permettre de sauver leur métier serait de mettre en place un moratoire sur le prix du tabac et d’harmoniser le prix du paquet au niveau européen.

Dans l’attente du retour du Gouvernement, je travaille sur une proposition de loi allant dans ce sens.

 Mon courrier ci-dessous.buralistes-1buralistes-2

mr-delbove-jean-jacques-candelier

Rencontre avec Joël Delbove, le Président de la Fédération des buralistes de la Région Nord.

C’est avec gravité que j’ai rencontré Joël Delbove, le Président de la Fédération des buralistes de la Région Nord. Sa profession est en effet mise à rude épreuve, avec la hausse de tabac voulue par le Gouvernement inscrite dans le Projet de loi de finances Sécurité Sociale 2017.

Cette hausse serait particulièrement préjudiciable pour tous les débitants de tabac français, notamment les buralistes frontaliers. En effet, bien loin de faire faiblir la consommation, l’augmentation du prix du paquet dans l’Hexagone ne fait que favoriser l’approvisionnement des fumeurs sur les marchés parallèles. Et nos compatriotes vivant proche de la frontière belge le savent bien, eux qui de plus en plus délaissent leur débitant de proximité pour aller acheter leur tabac en Belgique.

Comme me l’expliquait M. Delbove, les buralistes sont d’accord pour lutter contre le tabagisme, mais leur profession est en grand danger et ils demandent un moratoire sur la question du prix du tabac. La solution serait d’harmoniser le prix de tabac au niveau européen.

Inauguration CCAS de Somain

En présence du Sous-Préfet Jacques Destouches et à l’invitation du Maire Julien Quennesson, j’étais à l’inauguration du CCAS de Somain. Il s’agit d’un établissement public particulièrement utile pour nos concitoyens, et je félicite les services techniques de la ville qui ont entièrement rénové le bâtiment.

Les Somainoises et les Somainois bénéficient dorénavant d’un lieu fonctionnel où ils pourront trouver écoute, conseil et aide. ccas-somain-inauguration ccas-somain

 

Rencontre devant l’assemblée contre la course à l’armement nucléaire

A l’invitation du Mouvement de la Paix et du MAN (Mouvement pour une alternative non-violente), j’étais présent devant l’Assemblée nationale le mardi 22 Novembre 2016 afin de recevoir les pétitions de ces organisations qui s’opposent à la course aux armements nucléaires. Leurs positions rejoingnent, en partie, le sens des interventions que j’ai prononcé au cours de l’étude du projet de loi de finances pour 2017.

J’étais honoré notamment de recevoir les signatures de l’appel « En marche pour la paix – Stop la guerre » qui dit clairement :

•  Non au projet visant le quasi doublement des dépenses consacrées aux armes nucléaires en France (de 3.5 à 6 milliards par an) d’ici 2020
•  Non au projet visant à porter le budget annuel de défense de la France de 31 à 42 milliards d’ici 2020

Par contre :

•  Oui à un Traité d’interdiction des armes nucléaires conformément aux engagements internationaux de la France
•  Oui à l’affectation de ces milliards d’Euros économisés à la satisfaction des besoins sociaux (sécurité sociale, services publics de la santé, de l’éducation, de la recherche, jeunesse – éducation populaire – vie associative, lutte contre le réchauffement climatique et pour la promotion de services publics de transports, réalisation des objectifs mondiaux pour un développement durable-ODD)
•  Oui à une réorientation du budget de la défense dans le cadre d’une politique en faveur de la construction de la paix s’inspirant de la Charte des Nations Unies et des huit domaines de la culture de la paix définis par l’UNESCO et les NATIONS UNIES.

Fervent défenseur d’un désarmement progressif multilatéral, j’ai répondu avec plaisir à la demande de ces militants pour me faire le relai de leur combat et remettre les pétitions au Gouvernement.

Transport de marchandises : changeons d’ère !

manif-triage-somain-gare-9Il y a quelques semaines, j’ai rencontré Gilles Balbastre pour discuter du fret ferroviaire avec les organisations syndicales. (voir ici)

Aujourd’hui, son film commandé par le comité d’entreprise cheminot FRET SNCF sur l’état du transport de marchandises en France en 2016 est disponible.

Voici le message qu’il m’a envoyé :

« En tant que fils de cheminot, qui plus est en poste durant toute sa carrière au triage d’Hourcade près de Bordeaux, en tant que journaliste et réalisateur « spécialisé » dans le domaine du travail, des services publics, de l’économie, je savais plus ou moins que le fret ferroviaire n’était pas en forme. Mais de là à avoir conscience de l’étendue des dégâts et de la rapidité de la casse, il y avait un pas que ce film a permis de franchir. 85% des marchandises passent désormais par la route, à peine 10% par le rail. La part du rail a été divisée par trois en une quinzaine d’années seulement.

Et pourtant, ce n’est pas faute pour les cheminots d’avoir tiré le signal d’alarme. Mais que voulez-vous, les médias et les journalistes détournent leurs yeux vers des sujets plus importants comme la folie Pokemon et les frasques de Benzema ou de Nabilla…

Les principales leçons que l’on peut tirer après avoir fait et vu ce film sont :

1 – des choix économiques et écologiques d’importance sont faits dans notre pays dans une absence totale de débat public et dans un silence médiatique assourdissant,

2- la parole des salariés, des élus salariés et des syndicalistes est d’une très grande richesse quand on prend le temps d’aller la chercher et de la restituer.

A l’aube d’une campagne présidentielle et législative qui s’annonce plus glauque et réactionnaire que jamais, il faut rendre grâce à un comité d’entreprise comme celui de SNCF Fret dirigé par des syndicats combatifs de créer un espace de liberté pour une information non polluée. »

Gilles Balbastre, réalisateur (notamment des Nouveaux chiens de garde avec Yannick Kergoat)


Débat avec Gilles Balbastre et les organisations syndicales de la gare de triage de Somain

J’étais aujourd’hui à Somain pour débattre avec le réalisateur Gilles Balbastre et les syndicalistes cheminots de la CGT et Sud du combat qu’il nous faut mener pour redresser la filière du fret ferroviaire en France. La gare de triage de Somain, qualifiée hier « d’emblématique » par le Ministre Vidalies, est aujourd’hui laissée complètement à l’abandon par la SNCF et l’Etat. J’ai beau avoir interrogé le Ministre des Transports cette semaine à l’Assemblée, je me rends compte que l’Etat, propriétaire de la SNCF, ne montre aucunement vouloir développer le fret ferroviaire. Il fait même tout l’inverse de ce qu’il faudrait, en favorisant la route au détriment du rail, comme lorsqu’il instruit des programmes pharaoniques d’entretien et de construction autoroutière. Ces programmes sont un non sens à la fois économique et écologique.

Le débat avec Gilles et les cheminots fut dense, il faut que lutte se poursuive pour que le fret ferroviaire ne disparaisse pas en France.

p1390454 p1390474 p1390484 p1390486 p1390491 p1390509

 

L’évasion fiscale en débat avec Alain et Eric Bocquet

sans-domicile-fisc

C’est avec grand plaisir que je tiens à vous inviter à la présentation du livre de mes collègues Parlementaires, Éric et Alain Bocquet, intitulé « Sans domicile fisc » qui aura lieu le Vendredi 14 octobre à 18h30, salle d’Anchin à Douai.

Panama Papers, Luxleaks, UBS …   De scandales en scandales, la vérité s’impose aux yeux de tous. Le système est gangréné en son cœur par le cancer de la fraude et de l’évasion fiscale. Alors que nos concitoyens subissent durement l’austérité, les braqueurs d’argent public continuent à s’enrichir et à tourner le dos à la solidarité nationale.

Alain et Éric Bocquet ont mené dans leur livre une enquête remarquable sur ce phénomène planétaire. Auditionnant des hauts fonctionnaires internationaux, des magistrats, des banquiers et des enquêteurs spécialisés dans la délinquance financière, ils sont parvenus à un constat accablant : 1.000 milliards d’euros échappent à la sphère publique en Europe, dont 60 à 80 milliards en France.

Au regard de cette situation, la dette, le chômage, le « trou de la sécu » ou encore les bas salaires se révèlent être des faux problèmes en comparaison des sommes colossales qui échappent aux comptes publics tous les ans. Récupérer cet argent permettrait donc de résoudre tous les grands défis de notre siècle.

Comme je l’ai indiqué à l’Assemblée nationale lors d’une question au Gouvernement suite au scandale des Panama Papers : «  L’inaction et l’impunité ne sont plus acceptables face à ce qui s’apparente à un coup de poignard permanent dans le pacte social et républicain. »

Il est urgent que les plus riches et les grandes entreprises mondiales paient leurs impôts, pour que l’on puisse continuer à financer les services publics de proximité, nécessaires à une vie digne et épanouissante. C’est là le cœur d’un combat pour la solidarité économique que nous devons mener et porter, face à une minorité d’ultra-riches qui refusent de partager leurs richesses, et laissent la charge des efforts financiers sur les épaules des classes moyennes et populaires.

            J’espère vous voir nombreux à ce débat qui s’annonce instructif et fort utile pour les combats qui nous attendent pour mettre en avant « l’humain d’abord ».

Jean-Jacques Candelier,
Député du Nord

douai-freres-bocquet