L’évasion fiscale en débat avec Alain et Eric Bocquet

sans-domicile-fisc

C’est avec grand plaisir que je tiens à vous inviter à la présentation du livre de mes collègues Parlementaires, Éric et Alain Bocquet, intitulé « Sans domicile fisc » qui aura lieu le Vendredi 14 octobre à 18h30, salle d’Anchin à Douai.

Panama Papers, Luxleaks, UBS …   De scandales en scandales, la vérité s’impose aux yeux de tous. Le système est gangréné en son cœur par le cancer de la fraude et de l’évasion fiscale. Alors que nos concitoyens subissent durement l’austérité, les braqueurs d’argent public continuent à s’enrichir et à tourner le dos à la solidarité nationale.

Alain et Éric Bocquet ont mené dans leur livre une enquête remarquable sur ce phénomène planétaire. Auditionnant des hauts fonctionnaires internationaux, des magistrats, des banquiers et des enquêteurs spécialisés dans la délinquance financière, ils sont parvenus à un constat accablant : 1.000 milliards d’euros échappent à la sphère publique en Europe, dont 60 à 80 milliards en France.

Au regard de cette situation, la dette, le chômage, le « trou de la sécu » ou encore les bas salaires se révèlent être des faux problèmes en comparaison des sommes colossales qui échappent aux comptes publics tous les ans. Récupérer cet argent permettrait donc de résoudre tous les grands défis de notre siècle.

Comme je l’ai indiqué à l’Assemblée nationale lors d’une question au Gouvernement suite au scandale des Panama Papers : «  L’inaction et l’impunité ne sont plus acceptables face à ce qui s’apparente à un coup de poignard permanent dans le pacte social et républicain. »

Il est urgent que les plus riches et les grandes entreprises mondiales paient leurs impôts, pour que l’on puisse continuer à financer les services publics de proximité, nécessaires à une vie digne et épanouissante. C’est là le cœur d’un combat pour la solidarité économique que nous devons mener et porter, face à une minorité d’ultra-riches qui refusent de partager leurs richesses, et laissent la charge des efforts financiers sur les épaules des classes moyennes et populaires.

            J’espère vous voir nombreux à ce débat qui s’annonce instructif et fort utile pour les combats qui nous attendent pour mettre en avant « l’humain d’abord ».

Jean-Jacques Candelier,
Député du Nord

douai-freres-bocquet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s