Urgence sociale pour libérer les logements vacants

Malgré l’urgence sociale, l’assemblée nationale a suivi l’avis du Gouvernement pour rejeter l’amendement de mon groupe visant à libérer des milliers de logements vacants.

Nous proposions de donner la possibilité aux communes, si, et seulement si elles le souhaitent, d’augmenter la taxe sur les logements vacants et de ne donner cette possibilité qu’aux communes qui sont situées dans des zones déficitaires en matière de logement.

Cela ouvrait donc la possibilité aux communes où la pénurie de logements est particulièrement dramatique d’inciter les propriétaires à louer ou à vendre leurs logements vides et ainsi contribuer à loger des milliers de familles.

Pourquoi refuser cet amendement alors que 30 000 enfants et des centaines de milliers de personnes dorment dans les rues de nos grands centres urbains dans lesquels se trouvent énormément de logements vides ? Il y a urgence !

Mon intervention en vidéo

 

L’amendement rejeté

amendement-logement-vacancts

Cliquez sur l’image pour agrandir

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s