Journée internationale de la paix

Communiqué de Jean-Jacques Candelier, Député du Nord

Séance du 28/06/2016 : M. Jean-Jacques Candelier

21 septembre, journée internationale de la paix. Une journée particulière dans un contexte où la guerre se développe à une vitesse fulgurante. Pourtant, l’aspiration des peuples à vivre ensemble en paix, dans la solidarité, la justice et la fraternité est immense.

Cette journée doit être l’occasion de promouvoir une véritable culture de paix et de rappeler certaines idées fortes. Le terrorisme qui a frappé plusieurs fois notre pays ne peut être combattu uniquement par des mesures militaires et guerrières. Il est temps de changer radicalement de cap vers une politique basée sur la solidarité, les libertés démocratiques et la lutte contre les inégalités. Affirmons le haut et fort : c’est par la vie qu’on combat une politique de mort. 

En tant que Vice-Président de la commission Défense Nationale et forces armées, je dénonce au quotidien les contrats faramineux passés par la France pour les exportations d’armements. Ce commerce des armes est immoral et dangereux pour la paix. Je ne peux cautionner que notre Gouvernement se vante d’avoir vendu pour 16 milliards d’armes en 2015 et que nos principaux clients depuis dix ans soient l’Arabie saoudite et le Qatar dont l’attitude vis-à-vis du terrorisme est pour le moins troublante. D’autant que pendant que nous exportons certains matériels, notre industrie nationale de défense est bradée et la France se montre incapable d’équiper ses soldats de manière souveraine.

exportations-armes-defense

Je suis également fortement mobilisé pour dénoncer le programme de dissuasion nucléaire qui reste la clé de voute de notre défense. Dans notre pays, c’est 10,8 millions d’€ qui sont engloutis chaque jour pour ces armes qui menacent d’anéantir des millions de personnes et l’humanité elle-même. Il est donc urgent de nous délivrer de l’épée de Damoclès atomique pour renforcer la paix. L’aspiration populaire à la paix est inconciliable avec l’augmentation des dépenses consacrées aux armes nucléaires en France et dans le monde.

Enfin, si la France veut réellement s’engager pour la paix, elle doit sortir de l’OTAN et poser la question de la dissolution de cette organisation belliqueuse et agressive.

La guerre est toujours un échec. Les derniers événements en Syrie en sont une nouvelle preuve. Il est urgent d’inventer d’autres chemins.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s