Conditions de travail dans le secteur volailler aux Etats-Unis

PoulesJe suis horrifié de ce que j’apprends suite à la publication du rapport d’Oxfam sur les conditions de travail dans le secteur volailler aux Etats-Unis. Alors que cette industrie enregistre aujourd’hui des profits records, les 250 000 employés américains qui travaillent dans cette industrie semblent ne pas voir leurs droits les plus élémentaires être respectés – s’alimenter et aller aux toilettes.

Selon l’enquête menée, 80 % des salariés disent ne pas avoir le droit d’aller aux toilettes lorsqu’ils en éprouvent le besoin. Les rares employés du secteur qui disent pouvoir se soulager quand ils veulent travaillent dans des usines où il y a une présence syndicale. Or selon Oxfam, les deux tiers ne le sont pas.

Les salariés travaillant dans ces usines sans syndicats luttent pour s’adapter au déni des besoins humains de base, en portant des couches sur leur lieu de travail, ce qui leur permet d’uriner et déféquer debout face à leur ligne d’assemblage.

Les 4 multinationales américaines qui contrôlent 60 % du secteur avicole sont pointées du doigt.

Cette dérive abjecte révèle la nature même du système capitaliste, qui au nom de la productivité écrase toujours plus les droits humains de la classe ouvrière. A l’heure où l’Union Européenne négocie le TAFTA, j’affirme qu’il est hors de question de signer un quelconque accord avec un pays pourtant déclaré « première puissance mondiale », où les droits élémentaires des travailleurs sont ainsi bafoués.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s