Catastrophe de Courrières : hommage aux mineurs

Courrières MineursHier, c’était le triste anniversaire des 110 ans de la catastrophe de Courrières, plus importante catastrophe minière d’Europe.

Le 10 Mars 1906, plus de 110 km de galeries étaient dévastés par un coup de grisou. Le bilan officiel est lourd, avec plus de 1099 morts.

Trois jours seulement après l’explosion, les recherches sont arrêtées afin d’étouffer l’incendie et préserver le gisement. La compagnie minière a donc géré la crise en voulant préserver ses futurs bénéfices, au détriment des vies humaines toujours au fond.

Plusieurs rescapés réussiront à retrouver le puits par leurs propres moyens après avoir erré dans le noir total sur des kilomètres. Cette catastrophe provoquera de grandes grèves et un mouvement social qui débouchera sur l’instauration du repos hebdomadaire.

Il est bon de se rappeler de ces événements à l’heure ou le gouvernement et le MEDEF attaquent frontalement le code du travail, justement né en 1910 après l’horreur de Courrières.

Non, les protections qui sont attachées aux travailleurs ne sont pas « trop rigides » ou « trop contraignantes ».

Pour moi, dans l’entreprise comme partout, c’est l’humain qui doit primer. Nos vies valent plus que leurs profits !

A lire aussi

> Les articles sur la Loi Travail
> Hommage à Henri Martel. Un mineur syndicaliste, élu du peuple.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s